Les différents types de sols

Certains sols, tels que les plaines fluviales et les sols volcaniques, sont fertiles de façon naturelle, alors que d’autres sont pauvres par nature. Les sols peuvent perdre leurs nutriments (humus) pour plusieurs raisons: déboisement et exposition du sol à la pluie ( sol nue) ou au vent, culture continue sans restauration des nutriments végétaux ou sans apport d’engrais organique. Le sous-sol, qui contient peu d’humus, n’est pas fertile. (pas de travail en profondeur)

Caractéristiques des sols :

Sableux : Structure médiocre, fertilité médiocre, ne peut pas retenir l’eau.

Méthodes d’amélioration : Ajouter de façon régulière des matières organiques en compost et des engrais organique. · Utiliser des engrais verts et travailler le sol au minimum

Limoneux : Structure médiocre, a du mal retenir l’eau.

Méthodes d’amélioration : Ajouter des matières organiques grossières et du compost grossier, ne pas laisser nue.

Argileux : terre lourde qui durcit en séchant après les fortes pluies retient trop d’eau.

Méthodes d’amélioration : Ajouter des matières organiques, du compost et du gypse, utiliser un engrais verts en hiver.

Sablo-limoneux : mélange de sable, de limon et d’argile.

Méthodes d’amélioration : maintenir la fertilité du sol en sèment des engrais verts et en incorporent des fumiers pailleux.

Pour avoir de belles récoltes, un jardinier doit améliorer la fertilité et la structure de son sol. Le travail de la terre, par exemple le binage, améliore la structure du sol et réduit la perte d’eau par évaporation. La rotation des cultures à racines profondes avec des cultures à racines superficielles, ou des cultures qui ont besoin de beaucoup de nutriments végétaux avec des cultures qui en ont un faible besoin, aide à maintenir la fertilité et la structure du sol.